QUI SOMMES-NOUS ?

mer_illusatration

La Maisons de l’Écologie et des Résistances est un lieu de rencontres, de résilience, de culture et de convergence

Le samedi 18 janvier, des membres et sympathisant·e·s d’Extinction Rebellion Bordeaux ont réquisitionné un bâtiment. Laissé à l’abandon depuis plus d’un an par la mairie de Cenon, cet ancien centre de rééducation a été transformé en la première Maison de l’écologie et des résistances (MER) de France.

Aujourd’hui, ils et elles habitent et réhabilitent ce lieu : ils et elles remettent de la vie dans l’un de ces innombrables endroits permettant la spéculation immobilière et favorisant l’étalement urbain. Entre autres secteurs et acteurs responsables de la catastrophe écologique et sociale, l’industrie de la construction est l’une des principales émettrices de gaz à effets de serre, en plus d’être responsable de l’artificialisation des sols et de la destruction des habitats naturels.

La démarche autogestionnaire des usager·e·s et habitant·e·s de la MER se veut à la fois locale (tournée vers le quartier et ses habitant·e·s), culturelle (conférences, débats et projections), expérimentale (énergies renouvelables réellement écologiques, permaculture, vie en commun), solidaire (hébergement de personnes en situation de précarité et réfugié·e·s) et politique.

La réquisition populaire de lieux abandonnés et le squat comme manière d’habiter sont des gestes politiques légitimes et nécessaires. Ils permettent de nous extraire d’une sphère économique partout présente. Ces actes politiques permettent de se délivrer du cadre marchand qui voudrait nous faire croire qu’il n’y a de réussite individuelle ou collective que dans la participation à une société asservissant les plus pauvres et détruisant la vie sur Terre, au profit d’une minorité dominante.

Nous refusons l’idéologie occidentale selon laquelle l’autre n’est que territoire à conquérir, trophée à exposer, objet à exploiter. Faire ce pas de côté, celui de la sécession, c’est sortir de cette conception mortifère, cette impossibilité de la pensée politique qui n’a que le capitalisme vert technocratique et autoritaire à offrir comme échappatoire à la catastrophe.

Dans un monde régi par l’immédiateté, l’indifférence et l’urgence permanente, il nous incombe de créer des espaces de rencontre, de réflexion et de solidarité. Il nous faut bâtir des refuges accueillant et chaleureux face à la tempête néolibérale du «tous contre tous» qui fait rage. Tisser un réseau de résistance, archipéliser nos luttes, nourrir une pensée intellectuelle et politique, réévaluer nos besoins, regagner notre autonomie et bâtir la résilience sont des missions que les luttes écologistes et sociales doivent engager ensemble. Il ne s’agit plus d’espérer, il faut agir.

NOUS REJOINDRE

XR_LOGO

extinction rebellion est un mouvement international de désobéissance civile en lutte contre l’effondrement écologique et le dérèglement climatique